En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’authentification et d’ajout de favoris. En savoir plus
Moteur de recherche d'offres d'emploi Safran

Thèse CIFRE Modélisation comportement thermomécanique lors d'un contact rotor-stator H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Safran est un groupe international de haute technologie opérant dans les domaines de l'aéronautique (propulsion, équipements et intérieurs), de l'espace et de la défense. Sa mission : contribuer durablement à un monde plus sûr, où le transport aérien devient toujours plus respectueux de l'environnement, plus confortable et plus accessible. Implanté sur tous les continents, le Groupe emploie 84 000 collaborateurs et occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés. Safran s'engage dans des programmes de recherche et développement qui préservent les priorités environnementales de sa feuille de route d'innovation technologique.

Safran est classé dans le palmarès « Happy at work » des sociétés où il fait bon vivre et le Groupe arrive en 4ème position du classement Capital des meilleurs employeurs de France.

Safran Helicopter Engines est le leader mondial de la motorisation pour hélicoptères, avec plus de 75 000 moteurs produits depuis sa création. La société offre la plus large gamme de turbomoteurs et compte 2 500 clients répartis dans 155 pays.  

Référence

SHE20-DT-50056600-83851  

Description du poste

Filière principale / Métier principal

Recherche, conception et développement - Mécanique

Intitulé du poste

Thèse CIFRE Modélisation comportement thermomécanique lors d'un contact rotor-stator H/F

Type contrat

CIFRE

Durée du contrat

3 ans

Statut

Etudiant

Temps de travail

Temps complet

Description de la mission

Dans le cadre de la conception d'un turbomoteur, les marges d'intégrité des disques de turbine sont calculées pour éviter les conditions de survitesse suite à une perte de charge connue sous le nom de « loss of load ».
La rupture du tirant moteur, dont sa fonction est de relier entre eux les composants tournants du générateur de gaz, génère un cas de perte de charge qui va conduire au désengagement entre le compresseur haute pression et la turbine haute pression (THP). Après ce désengagement, la turbine est toujours alimentée par l'air chaud stocké dans le moteur mais n'est plus soumise au couple résistif consommé par le compresseur. La différence de couple moteur/résistif peut alors conduire à une accélération de la turbine. Un mécanisme de freinage interne au moteur se met en place pour éviter la survitesse de la turbine et ainsi empêcher l'éclatement du disque (qui est l'élément le plus chargé en énergie cinétique). Un des contributeurs au freinage se situe au niveau des contacts radiaux axisymétriques impliquant l'abradable (stator) et les léchettes du labyrinthe (rotor).
Les interactions rotor-stator au niveau des joints labyrinthes, peuvent dans le cas de perte de charge conduire à des mécanismes de freinage qui empêchent de rentrer dans des conditions de survitesse. Mais dans d'autres cas peuvent conduire à des blocages non intentionnels des éléments tournants et ainsi amener à l'arrêt non commandé du moteur. Ce dernier cas est connu sous le nom de « rotor lock ».
La maîtrise des physiques mise en jeu lors des interactions rotor-stator au niveau des joints abradables est donc primordiale pour le développement des modèles phénoménologiques de prédiction du comportement dynamique du moteur en cas de « loss of load » ou de « rotor lock ».

Dans un premier temps, une étude bibliographique approfondie sera menée afin de connaître l'état de l'art sur le problème de la rupture des tirants, du « loss of load », du « rotor-lock » et du couplage thermomécanique. Ensuite, l'objectif principal de la thèse, sera de développer un modèle réduit phénoménologique et prédictif du comportement thermomécanique transitoire lors d'un contact rotor-stator dans une turbine d'hélicoptère au niveau des joints labyrinthes. Ce modèle servira à estimer les grandeurs physiques mises en jeu dans le phénomène de freinage qui fait suite à la rupture du tirant ou suite à un arrêt non commandé. Finalement, on s'intéressera aux phénomènes de contact et d'usure de l'abradable au niveau du labyrinthe, afin d'identifier et d'analyser les situations où ce contact est divergent. Un enjeu scientifique concerne notamment la prédiction de la puissance thermique dissipée lors de la prise de contact.

Spécificités du poste

Vous serez amené(e) à réaliser les actions suivantes :
• Fournir une synthèse bibliographique décrivant l'état de l'art
• S'approprier les méthodologies existantes de modélisation du contact rotor-stator avec usure et frottement
• S'approprier des modèles de comportement thermomécanique transitoire et d'échange de chaleur entre deux corps avec partage de flux
• Développer un modèle phénoménologique thermomécanique de contact rotor-stator au niveau des joints labyrinthes
• Créer une base de données des simulations de cas de « loss of load » ou de « rotor lock » avec le modèle développé
• Contribuer au rayonnement scientifique par des publications techniques.

Profil candidat

Vous êtes ingénieur de formation mécanique des structures et vibrations et recherchez une thèse CIFRE.

Vous êtes rigoureux(se) et autonome.

Localisation du poste

Localisation du poste

Europe, France, Nouvelle Aquitaine

Ville

BORDES

Critères candidat

Niveau d'études min. requis

BAC+5

Niveau d'expérience min. requis

Jeune diplômé/Première expérience